Le mercato de l’ANC : députés à vendre !

députés à vendre

L’Assemblée nationale Constituante dont les travaux sont gelés, vit une intersaison mouvementée en ces temps de sit-in. Au Bardo où supporters des deux camps sont bien décidés à camper sur leurs positions, ce sera à qui remportera un succès ô combien important dans la course… aux élections.

Pour y parvenir, tous les moyens sont bons à commencer par recruter de nouveaux joueurs. Présidents et autres intermédiaires font les yeux doux aux joueurs, objets de toutes les convoitises. Le Championnat de football n’ayant toujours pas débuté, l’ANC reste le point d’intérêt essentiel des Tunisiens et peut-on reprocher à tout ce beau monde de ne pas tourner en dérision cette ANC et ses députés, décidément bien mal lotis au sein de l’opinion publique !

Passer d’une équipe à l’autre c’est aussi possible à l’ANC. Les députés nous l’ont déjà montré. Mais faudrait-il désormais réglementer ce mercato, lui fixer des limites – du 1er juillet au 31 août, par exemple, comme cela est généralement le cas en football – avec un second mercato en hiver juste avant les élections.

Car les revirements et autres changements de cap ne sont plus surprenants au sein de l’hémicycle de l’ANC qui regorge d’experts en politique tout comme nos footballeurs sont des génies du foot. Qui dit réglementer dit donner la chance à des agents politiques à l’instar des agents de joueurs. Des agents accrédités qui auraient tout le loisir de négocier les tarifs de leurs clients. «Combien en voulez-vous pour que votre poulain vienne nous rejoindre ?», lancerait un président de parti.

Il y aura bien-sûr les intransférables comme les joueurs qui évoluent dans les grosses écuries comme Ennahdha ou Nidaa Tounes. Il y en aura d’autres dont on n’a plus besoin et qui seront placés sur la liste des transferts à condition de répondre aux conditions, celles de n’avoir pas atteint la limite du nombre de revirements.

Dans cette dérision, depute-a-vendre.com a même déjà publié son prospectus où sont affichées les dernières réductions et les dernières ventes (ou acquisitions). Nous parlons bien de députés qui touchent des salaires de footballeurs…

Commentaires:

Commentez...