(Màj) – Ramzi Ettaieb et Amna Guellali, respectivement journaliste et représentante de HWR, retenus au poste de police de Foussana !?

Amna Guellali & Bettaieb Ramzi

Le journaliste Ramzi Betaieb et la responsable du bureau de Human Right Watch Tunisie, Amna Guellali, seraient actuellement en état d’arrestation au poste de police de Ferianna . Hier, ils s’étaient rendus tous deux en compagnie de la femme de Amine Guesmi, co-auteur de l’assassinat de Chokri Belaid, à la prison de Mornaguia, où est détenu Guesmi.

Ils ont constaté le refus de l’administration pénitentiaire de voir le prévenu. Aux dernières nouvelles, Amine Guesmi aurait fait l’objet de torture, c’est ce qu’a pu constater son frère après avoir réussi à obtenir le droit de visite. Ramzi Betaieb et Emna Guellali qui suivent de près l’affaire se sont rendus aujourd’hui à Foussana ensemble (certainement pour les besoins des investigations qu’ils mènent chacun).

Ramzi Betaieb et Amna Guellali dérangeants dans une affaire qui ne l’est pas moins du tout ont été semble-t-il arrêtés. Il n’est pas difficile de deviner pourquoi ces deux personnes dérangent autant, le premier pour le travail remarquable d’investigation qu’il a pu faire depuis le début de sa collaboration avec Nawat et la seconde pour l’extrême rigueur dans son travail et sa dénonciation toujours appuyées par des faits sur les différentes atteintes aux droits de l’homme.

A l’instant où nous publions cet article rien n’a pu filtrer autour de cette étonnante arrestation car, si du temps de Ben Ali des journalistes ont pu être arrêtés (cela n’exclut pas le caractère impardonnable de la chose), qu’une représentante d’une ONG travaillant sur les droits de l’homme se trouve retenue à un poste de police est du jamais vu. Voilà ce que nous pouvons dire au regard des informations que nous détenons, nous y reviendrons dès que d’autres éléments nous parviendront.

Mise à jour (@ 1h – 19/08/13): Amna Guellali et Ramzi Bettaieb relâchés après avoir passé plus de 6h en détention

Commentaires:

Commentez...