Réponse de Nidaa Tounes aux accusations de R. Ghannouchi

Suite aux déclarations de Rached Ghannouchi sur Shems fm où il a assuré que NIDAA TOUNES est plus dangereux que les salafistes, Radio Mosaïque a invité hier soir Taieb Baccouche, secrétaire général de ce Parti, pour qu’il fasse part de ses impressions. Taieb Baccouche trouve que ces déclarations sont surprenantes de la part du Président d’ Ennahdha qui n’a pas l’habitude de s’emporter et de s’exprimer sur un ton aussi intempestif. Qualifier NIDAA TOUNES de ramassis de gens de presse corrompus, de Rcdistes et de gauchistes opportunistes est un procès d’intention qui traduit une rancœur et beaucoup d’appréhensions face à un parti qui à peine ayant vu le jour, gagne de plus en plus en popularité.

Taieb Baccouche n’a pas été choqué par les propos de Rached Ghannouchi qui considère que NIDAA TOUNES est plus dangereux que les salafistes car ces derniers sont ses protégés et ses enfants qui lui rappellent son enfance. Il ne peut pas les dénoncer ni dénoncer la terreur et l’horreur dans lesquelles ils ont plongé le pays. Il est allé jusqu’à leur trouver des excuses au lendemain de l’attaque de l’ambassade américaine, le 14 septembre.

En revanche, NIDAA TOUNES est un concurrent politique qui fait peur à Ennahdha et par voie de conséquence, il ne peut être que le pire des dangers et des cauchemars auxquels le mouvement est confronté.

Taieb Baccouche a rappelé que ce n’est pas NIDAA TOUNES qui a commis les actes de violence qui ont terrorisé la population et terni l’image de marque de la Tunisie dans le concert des nations ou qui a déployé des miliciens pour boycotter les réunions des partis politiques et menacer leurs militants.

Taieb Baccouche n’a pas apprécié le fait que Cheikh Rached Ghannouchi accuse l’administration d’agir à contre courant sous prétexte qu’elle compte en son sein des Rcédistes alors que c’est grâce à cette administration que l’Etat a continué à jouer son rôle malgré le relâchement qui a prévalu après le 14 janvier 2011 et ce, notamment, au niveau de l’approvisionnement des marchés, de l’enseignement et de la santé et c’est cette même administration qui est en train d’exercer la politique de la TROIKA.

A la question de savoir si NIDAA TOUNES compte ou non des Rcédistes et quel serait leur nombre, le secrétaire général n’a pas répondu directement à la question. Il a simplement fait remarquer que les Rcédistes existent partout même au niveau de l’équipe gouvernementale , parmi les ministres et les conseillers. Il suffit, pour s’en assurer, de se référer aux CV de ses membres que le gouvernement refuse de publier.

La dernière question posée à Taieb Baccouche s’est rapportée au poids politique que représente NIDAA TOUNES. Ce dernier sans trop donner de détails, a critiqué les médias pro-Ennahdha qui se sont spécialisés dans la diffamation avec la bénédiction des autorités, pour discréditer NIDAA TOUNES et lui coller des accusations montées de toute pièce comme du temps de Ben Ali. NIDAA TOUNES a déposé des plaintes contre ces journaux, restées à ce jour sans suite, ce qui pousse à reposer la question concernant l’indépendance de la Justice.

Commentaires:

Commentez...