(MàJ)La Télévision Nationale en grève le 8 mars ?

Suite à un communiqué, datant du 10 janvier 2012, de la section régionale Tunis 2 de l’UGTT, appelant à la réforme et la réglementation professionnelle, et resté lettre morte, un préavis de grève générale de la Télévision Nationale a été adressé, le 27 février, à l’Inspection Régionale du Travail, ainsi qu’au Premier ministre, au gouverneur, au contrôleur régional du travail-Tunis2 et au PDG de la Télévision Nationale.

Les réclamations portent essentiellement sur deux points : publier un décret pour l’indépendance de l’institution, et former un conseil d’administration qui représentera l’autorité suprême décisionnaire au sein de la Télévision tunisienne.

Cette dernière réclamation est des plus compréhensibles, vue que, depuis la révolution, les directions de cette institution et tous les services qui en découlent se sont octroyées le pouvoir et chacun à son niveau, s’accordant, ainsi, des décisions arbitraires, sans aucun contrôle et sans qu’ils ne soient contrecarrés dans leurs démarches, et s’autogérant sans supervision et sans prendre en compte le respect de la déontologie et des lois qui dirigent toute hiérarchisation administrative.

Est-ce que les instances concernées d’ici cette date-butoir donneront satisfaction aux revendications ? Va-t-on vers une grève générale de la télévision qui maintiendra, quand même, la diffusion des informations et des programmes enregistrés ?

Le personnel de la Télévision est appelé à faire cette grève au sein même de l’établissement.

Ceci étant, d’autres personnes ont entamé un sit-in devant la télévision entre l’entrée principale gardée par l’armée et l’entrée du personnel gardée par les policiers. Ils ont planté des tentes depuis le samedi 3 mars réclamant, à leur tour, des réformes, dont l’essentiel, se perd dans le célébrissime mot « assainissement de l’information ». Ils se sont munis d’un haut-parleur pour diffuser leurs chants religieux entrecoupés de chants scandant la libération de la Palestine, sans oublier bien sûr l’appel à la prière dès que l’heure de celle-ci sonne. Les quelques étrangers qui séjournent à l’hôtel Sheraton, faisant face aux locaux de la télévision, ne peuvent pas échapper à cette manifestation des plus excentriques.

La TV Nationale étant perçue comme l’un des principaux organes des médias est en train d’entamer sa révolution et sa réforme, appelant en filigrane, les autres médias tout support confondu à la percevoir comme un guide ou un modèle à suivre dans le traitement de l’information. Mais ceci ne peut être réalisé si cette évolution ne commence d’abord au niveau de l’organisation de ce petit écran qui rêve d’être grand, en s’invitant sans permission, dans tous les foyers.

Affaire à suivre même si actuellement il y a concertation entre le syndicat de la télé et le gouvernement.

Mise à jour: Au terme d’une réunion entre le syndicat de la télévision et le gouvernement, il a été décidé d’annuler la grève du personnel de la télévision nationale, prévue pour demain, jeudi 8 mars.

Commentaires:

Commentez...