Plus de 73 morts dans un match en Egypte

De dangereux dérapages ont eu lieu aux environs de 20H00 au stade de Port Saïd où se déroulait une rencontre de championnat opposant la formation locale, Al Masry, et Al Ahly du Caire. On parle d’ores et déjà de plus de 50 morts, cependant que d’autres sources portent le chiffre des victimes à 80.

Selon Mohamed Abou Aouf, reporter de la chaîne « Nile Sport », c’est à la suite d’une provocation du coach d’Al Ahly, Jose Manuel, que la situation aurait dégénéré, d’autant que l’équipe locale avait marqué un but. Le technicien portugais aurait dès lors tiré une liasse de billets de sa poche qu’il a jetée par terre dans un geste de dédain et de méprise.
Se serait l’étincelle qui a provoqué l’ire du public, dont bon nombre aurait alors envahi la pelouse. Des moments de terreur et de panique s’ensuivirent, ce qui a provoqué une bousculade monstre, certains spectateurs ayant été d’ailleurs piétinés.

Parmi les premiers à réagir à cette véritable catastrophe, responsables, staffs techniques et joueurs de la confrontation mettant aux prises Ezzamalek à El Ismaïly au Caire, ont décidé d’un commun accord d’interrompre le match, avant la reprise pour disputer la seconde période de leur rencontre se déroulant à la même heure.

Les responsables d’Al Ahly ont, pour leur part, décidé de geler leur participation à la compétition nationale, cependant que les deux vedettes du club, Mohamed Aboutrika et Mohamed Baraket, ont annoncé leur retraite définitive du football.

L’animateur de l’émission sportive de « Nile Sport » a annoncé par ailleurs que l’Espérance Sportive de Tunis aurait décrété trois jours de deuil en soutien au club Al Ahly et en mémoire des victimes de ces événements sanglants.

D’une autre part, les deux frères jumeaux, Housseme et Ibrahim Hassan, représentant le staff technique d’Al Masry, ont annoncé également leur retrait de toute activité sportive…

Commentaires: