La « démocratie » algérienne un modèle pour Ghannouchi ?

Comme nous l’avions relaté, en fin de semaine dernière, le leader d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, s’est déplacé en Algérie, sur une invitation du président Bouteflika.

Le quotidien algérien, Elkhabar, est revenu aujourd’hui sur cette visite au cours de laquelle Ghannouchi a rencontré nombre de personnalités algériennes comme Abdelaziz Ziari, président de l’Assemblée populaire nationale (APN), ou encore Bouguerra Soltani, président du Mouvement de la société pour la paix (MSP). Rached Ghannouchi a déclaré au quotidien algérien qu’il aspirait à ce que les relations tuniso-algériennes connaissent un développement notable qui ne peut être que bénéfique aux deux peuples voisins.

Le leader d’Ennahdha a souligné que sa visite entrait dans le cadre de cette délicate et importante période vécue par la Tunisie, vu que l’Algérie avait déjà une expérience dans le travail politique démocrate.

A en croire Ghannouchi, l’Algérie est donc un exemple de démocratie dont la Tunisie fera bien de bénéficier ! Des propos subjectifs pour un homme tenant la nation de l’Emir Abdelkader en haute estime puisque, comme il l’a déclaré, ce fut le premier pays à l’accueillir après qu’il ait fuir Ben Ali et son régime.

Ghannouchi a, d’autre part, expliqué, et en quelques mots, le projet d’Ennahdha : à savoir la création d’un concept de société basée sur l’Islam, éliminant « les préjugés » que sont le terrorisme, l’extrémisme et le refus de la démocratie

Commentaires:

Commentez...