D’après l’armée, les snipers ne sont pas une légende!

Le Premier ministre Béji Caid Essebsi avait nié l’existence des snipers à de nombreuses reprises, faisant d’eux une sorte de légende. Mais l’armée a un avis totalement différent.

Pour preuve, le point de presse tenu par le colonel Marouan Bouguerra, actuel procureur général à la direction de la justice militaire, durant lequel un état de lieu a été présenté par celui-ci dans ce qu’il a nommé « l’affaire des snipers » de Thala et Kasserine. Une affaire qui a tant fait polémique et dans laquelle le gouvernement et la police ont nié toute existence de ces tireurs, contredisant les habitants de ces régions qui avaient même été jusqu’à donner les noms ainsi que des descriptions précises des morts suspectes de personnes. Pour les habitants, il y existait des tirs précis provenant de snipers positionnés sur les hauteurs des quartiers de Kasserine et Thala.

Ainsi le Colonel Bouguerra a confirmé que des agents de la sécurité interne portant leurs uniformes et cachés derrières des cagoules, tels des francs-tireurs chevronnés, ont visé des manifestants et leur ont tiré dessus. Cette déclaration fait suite à l’exhumation de trois corps de protestataires tués ainsi qu’à l’étude des rapports médicaux rédigés par les médecins légistes, qui ont cherché à savoir si ces personnes avaient été tuées par des tireurs positionnés.

 

Commentaires:

Commentez...