Rouhia : trois personnes, à bord d’un véhicule de police volé, tirent sur des citoyens

La ville de Rouhia a, de nouveau, été le théâtre d’événements cauchemardesques aujourd’hui.

Quelques semaines après la mort d’un soldat et d’un colonel de l’armée tunisienne au terme d’un affrontement avec des terroristes, voilà qu’un fait encore plus grave s’est déroulé en pleine après-midi.

Selon Shems FM, un groupe de trois personnes ont volé un véhicule de police de type utilitaire et ont tiré sur des citoyens en pleine avenue principale de la ville.

D’après la radio privée, un adolescent de 15 ans a été touché et emmené d’urgence à l’hôpital de Siliana.

D’après les sources de la radio, la voiture venait du Kef et les forces de police ont réussi à arrêter les trois individus, un quart d’heure après les faits, au niveau de Jedline.

Mise à jour : Selon la TAP, qui cite le communiqué publié par le Ministère de l’Intérieur, l’incident s’est produit lorsqu’un véhicule administratif de type Peugeot Partner a refusé d’obtempérer aux sommations des forces de l’ordre de s’arrêter aux croisements d’El Mhamid, Dahmani et El Ksour, se dirigeant vers la ville de Rouhia.

Une rapide recherche a permis de conclure que la plaque d’immatriculation est fausse et un barrage a été dressé à l’entrée de la ville de Rouhia pour l’intercepter. Un barrage que le véhicule a néanmoins forcé.

Un des agents de l’ordre a sorti son arme et a tiré sur les pneus du véhicule pour l’obliger à s’arrêter. Malheureusement, la balle a touché l’asphalte, a dévié de sa trajectoire, et a fini par atteindre un jeune, qui était à proximité de la voiture, au niveau du ventre. Après avoir été subi une opération chirurgicale, ce dernier est désormais dans un état stationnaire.

Néanmoins, et contrairement à ce que nous avons relaté dans notre article, le véhicule fuyard est toujours recherché et n’a pas encore été arrêté.

Commentaires:

Commentez...