La justice française « protège » Marouen Mabrouk et lui rend son jet privé ?

Alors que le procès de Ben Ali s’est ouvert hier dans une ambiance délétère et durant lequel plusieurs personnes ont crié à la mascarade, le site Mediapart a sorti une information de premier ordre.

Selon ce site d’information français, et relayé par Kapitalis, la justice française a décidé, jeudi dernier, de lever la saisie de l’avion privé de Marouen Mabrouk, l’un des gendres de Ben Ali. Cet avion propriété de Fly International Airways, société dont Mabourk est actionnaire avec ses frères, avait été l’objet d’une saisie le 1er février, et ce, dans le cadre d’une enquête préliminaire en France.

Mabrouk, qui, par le biais de son avocat, avait saisi la cour d’appel, a finalement obtenu gain de cause. Son jet privé lui sera rendu.

Sur un autre plan, la Tribune de Genève dans un article intitulé  » Fortune des Ben Ali: des actes contradictoires en France « , a révélé que, le lendemain de cette décision, une enquête indépendante, servant à identifier et geler les biens de la famille Ben Ali, a été ouverte sur décision de la justice… française.

D’autre part, une enquête a été ouverte à la demande de Sherpa, Transparence International France, et la Commission arabe des droits humains, pour que l’inventaire des biens du clan dans l’Hexagone soit fait.

Sans crier à la théorie du complot, tous ces événements et décisions, en un temps aussi court et à quelques jours du procès de Ben Ali, semblent vouloir détourner l’attention des Tunisiens vers d’autres événements…

Commentaires:

Commentez...