Alain Juppé prochainement en Tunisie pour « calmer le jeu » ?

Depuis les déclarations honteuses de Michèle Alliot-Marie, l’ex-ministre des affaires étrangères française, lors desquelles elle proposait son aide à Ben Ali pour « calmer » la colère du peuple, les relations entre la Tunisie et la France sont tendues. Les quelques interventions en public de l’ancien ambassadeur de France en Tunisie , Boris Boillon, n’ont pas arrangé les choses…

Plus de trois mois après la fuite de Ben Ali, la France tente de prendre un nouveau départ. Et c’est en ce sens qu’Alain Juppé, le ministre des affaires étrangères, qui a suppléé MAM, sera la semaine prochaine parmi nous, affirme le quotidien français Le Figaro.

Officiellement, cette visite d’Alain Juppé est motivée par la volonté de la France d’aider la Tunisie dans sa transition démocratique. Cette aide se traduira par l’investissement massif que va encourager la France pour que l’économie tunisienne reprenne son cours normal.

Mais après les dérapages du gouvernement français de MAM et l’interdiction par le France de traverser ses frontières aux immigrants tunisiens de Lampedusa, et ce malgré l’autorisation de se déplacer librement dans tout l’espace Schengen, la France espère probablement « calmer le jeu ». D’autant plus qu’elle s’est vue reprocher vivement, par la présidente de la FIDH Souhayr Belhassen, son manque d’implication, d’aide et de soutien à la Tunisie depuis l’éclatement de la révolution.

Commentaires: