Echec de la rencontre entre l’UGTT et Ghannouchi

La tant attendue réunion entre le secrétaire général de l’UGTT Abdeslam Jrad et le premier ministre Mohamed Ghannouchi s’est soldée par un échec.

Après trois jours de manifestation sur l’Av. Bouruiba et à travers tout le pays, et, aujourd’hui, une réunion de plus de deux heures, en tête à tête, entre l’UGTT et ce qui reste du gouvernement de transition, il s’est décidé, officiellement, que l’UGTT retirerait ses trois ministres. Cette décison est une réaction au maintien d’un membre du parti RCD comme ministre dans le nouveau gouvernement de transition sous la houlette du premier ministre Ghannouchi. Ce dernier a reconduit six des anciens membres du parti RCD comme ministres dans le nouveau gouvernement.

Rappelons que l’UGTT a décidé de ne participer au nouveau gouvernement que si tous les membres du parti du RCD n’en faisaient pas partie. Mais d’autres voix avaient réclamé la présence d’anciens membres du régime de Ben Ali pour assurer une transition en douce.

Les partis de l’opposition , y compris Ettajdid, se sont montrés plus flexibles quant au choix des membres du gouvernement de transition. Ils ont annoncé qu’ils ne resteraient au gouvernement que si les ministres appartenant à l’ancien régime démissionnaient du RCD et qu’en parallèle, le gel des propriétés et des avoirs du RCD ainsi que la dissolution des cellules professionnelles du RCD étaient appliqués.

Chose à laquelle ont déjà répondu , hier soir, le premier ministre Mohamed Ghannouchi et le président par intérim, Foued Mebazaa en présentant leur démission du RCD de Ben Ali.

On s’attend demain à d’autres manifestations vu que l’UGTT n’a pas pu arriver à ses fins. Espérons que la situation ne dégénère pas!

Commentaires:

Commentez...