Il était une fois…Au Colisée

Quand on dit JCC, on dit des salles pleines à craquer !qu’en serait-il après ? Le désert total.
« Il était une fois à l’aube », le fameux court métrage de Mohamed Ali Nahdi a cassé la baraque hier après-midi à la salle de cinéma le Colisée. Relevant le voile de ce que la société tunisienne s’entête à camoufler et étouffer, le jeune réalisateur met à nu les tabous et ébranle les dogmes sociales qui ne font qu’enfoncer encore plus nos jeunes.
Le film a été projeté à guichets fermés !
Parlons donc de ces guichets. Bousculade, carambolage et une foule énorme se disputait les tickets, qui, se sont volatilisé – s’il-vous-plait- une heure avant la projection !
Plus qu’une dizaine de personnes était là, une heure avant, afin de voir le film qui a frôlé la chronique. Peine perdue! Pour cause, elles ont été faussement informées par le guichetier.
Au lieu de leur dire tout simplement que c’était complet, on leur demande de revenir 16h30; le moment venu, on leur informe que le film est bel est bien terminé et que les billets qui leur étaient disponibles sont prévus pour le film d’après, celui de 18h ! Terriblement déçues, elles partent en regrettant d’être venues pour un festival, dont la mauvaise organisation est écœurante !
Induire en erreur des gens assoiffés de cinéma tunisien ne ferait que ternir l’image des JCC, que certains responsables tentent de rendre brillante et attractive.

Commentaires:

Commentez...