Tunisie – Coronavirus : Nouvelles mesures au profit du secteur touristique

Lors d’une conférence de presse tenue au Palais du gouvernement à la Kasbah, une batterie de nouvelles mesures a été annoncée au profit des professionnels et travailleurs du secteur touristique. Ces mesures interviennent dans le cadre de la lutte contre les retombées de la crise du coronavirus sur le tourisme tunisien.

Il est notamment question de :

  • Une prime mensuelle de 200 dinars sera accordée aux employés du secteur touristique qui se trouvent en chômage technique et aux guides touristiques, jusqu’à un retour à la normale
  • Prise en charge par l’Etat de la cotisation patronale, en termes de sécurité sociale, et ce au titre du 4eme trimestre de l’année 2020 et les deux premiers trimestres de l’année 2021, à condition de préserver les emplois et de continuer le versement des salaires. Cette prise en charge concerne les salaires des ouvriers contraints de se trouver en chômage technique et dont l’activité a cessé soit de manière totale ou partielle.
  • Programme de recyclage et de formation continue des ouvriers du secteur touristique en chômage touristique en vertu d’un accord conclu entre les fédérations professionnelles et l’Agence de formation dans les métiers du tourisme. Les financements de ce programme seront assurés de manière exceptionnelle, par le Fonds de développement de la compétitivité (FODEC), dans le secteur du tourisme. Il s’agit d’accorder aux bénéficiaires une prime de 300 dinars, à la fin de la formation, laquelle sera supportée par le budget de l’Etat
  • Rééchelonner la principale de la dette relative aux cotisations de la sécurité sociale, jusqu’au troisième trimestre 2020, et d’exonérer les pénalités de retard lors de l’achèvement de remboursement de la principale de la dette, en considérant que le recouvrement de la première tranche est une avance.

 

  • Suspension à partir de janvier 2021 et pour six mois de la taxe appliquée aux agences de voyages au titre de la contribution au fonds de développement de la compétitivité dans le secteur touristique, fixée à 2 dinars sur chaque siège proposé par les moyens de transport touristique,
  • Prolongation du délai de dépôt des déclarations de l’impôt sur les sociétés au titre des exercices 2019 et 2020 jusqu’au 31 décembre 2021, avec un rééchelonnement du paiement à partir de janvier 2022 au profit des établissements touristiques et artisanaux
  • Réouverture des inscriptions sur la Plateforme Digitale d’accompagnement des entreprises touchées par le Covid-19, exclusivement pour les établissements touristiques, sans l’obligation de se conformer aux conditions imposées aux autres secteurs, étant donné que le secteur touristique est parmi les secteurs les plus sinistrés.
  • Révision de la convention relative au mécanisme de garantie des crédits conclue entre le ministère des Finances et la SOTUGAR pour l’adapter aux décisions du conseil ministériel du 30 avril 2020, notamment en ce qui concerne le plafond de 1 million de dinars par entreprise fixé comme condition d’éligibilité à ce mécanisme de garantie.
  • Renforcer davantage la ligne de crédit dédié au secteur de l’artisanat.

Commentaires:

Commentez...