Fuite des cerveaux : 95 mille Tunisiens ont quitté le pays depuis 2011

95 mille compétences tunisiennes de diverses spécialités ont quitté le pays depuis 2011.

Ibrahim Bartaji, ministre de la Défense nationale, a déclaré que 95 mille professionnels tunisiens ont quitté le pays depuis 2011, la plupart d’entre elles travaillent dans la médecine, l’ingénierie et les technologies de l’information.

Lors des travaux de la trente-huitième session de l’Institut de Défense nationale, Bartaji a ajouté que les pays européens ont recruté  60% de ces compétences, tandis que les États-Unis d’Amérique et le Canada en ont attiré 25%, et les pays du Golfe et l’Afrique 15%.

« Ceci induira des répercussions négatives sur la sécurité nationale », explique le ministre d’autant plus que « les compétences nationales représentent un capital intellectuel et scientifique, une locomotive pour l’économie, et un moteur de développement par rapport aux priorités nationales à l’heure actuelle ».

Et d’ajouter que le phénomène de fuite des cerveaux résulte d’une crise structurelle de la gestion des ressources humaines et de sa relation avec l’ensemble du système éducatif ainsi que l’environnement économique et social.

Selon lui, ceci constitue un obstacle à la construction d’une économie forte en termes de diversification de sa texture, de compétitivité, et de création de richesse et d’opportunités de croissance et d’emploi.

Commentaires:

Commentez...