STEG : Un milliard de dinars pour acquérir des compteurs intelligents

Les compteurs intelligents seront généralisés en Tunisie à l’horizon 2029, à travers l’installation de près de 4 millions de compteurs. La première étape du projet s’étale sur 3 ans avec une période de garantie d’une année octroyée par le fournisseur, à condition que l’usage des compteurs soit généralisé durant la période 2025-2029.

A partir du 3 décembre 2020, un appel d’offres international sur le projet  » Smart Grids  » ou compteurs intelligents sera lancé et évalué pour le compte de la STEG qui consacrera un milliard de dinars à sa réalisation, a révélé le directeur de la maîtrise de la technologie et le président du projet du réseau intelligent à la STEG, Néjib Chtourou.

« Plus de 50 entreprises tunisiennes et étrangères ont participé à cet appel d’offres, dont le 1/3 d’origine tunisienne, pour approvisionner la STEG en compteurs intelligents », a-t-il expliqué à l’agence TAP, ajoutant que l’appel d’offres est composé de 6 tranches dont une partie concerne les compteurs et deux tranches spécifiques aux systèmes informatiques répartis entre le système informatique de gestion des compteurs et l’autre pour la gestion des affaires des clients.

Le projet est considéré comme projet pilote et ambitieux, devant permettre d’arrêter le système forfaitaire pour que le citoyen puisse contrôler à tout moment et à distance le rythme de la consommation de l’électricité et du gaz, outre la maîtrise de sa facture de l’énergie. Les compteurs intelligents permettront de calculer chaque mois les factures de la consommation.

Le projet devait démarrer en tant qu’expérience pilote en 2019 à Sfax, mais il a subi un retard pour des raisons que le responsable a qualifiées d’objectives et n’ayant aucun rapport avec le processus des marchés publics.

Sur le plan du financement, le responsable a affirmé que la STEG identifiera des mécanismes en la matière, en dépit des difficultés financières qu’elle connaît, tout en soulignant que le plan d’investissement de l’entreprise a montré que l’instauration de ce projet permettra à la STEG un retour sur investissement, soit une récupération au bout de 12 ans de ses investissements injectés dans tout le projet dont le coût global s’élève à 1 milliard de dinars.

Il a affirmé que, grâce à ce type de compteurs, la consommation ne sera plus relevée par les agents, évitant ainsi le coût de leur déplacement, en plus de l’établissement d’une facture de consommation réelle, du gain de temps et la possibilité de mesurer à distance les paramètres des compteurs de la clientèle. Le projet devrait, aussi, permettre de réduire les pertes commerciales et le vol, sachant que toute intervention humaine sur le compteur intelligent sera interceptée, au contraire des compteurs classiques.

Commentaires:

Commentez...