Sbeitla : Le maire et le chef du district de la sûreté, mis en examen pour homicide volontaire

Le maire de Sbeitla et le chef du district de la sûreté nationale ont été mis en examen, après leur audition, ce vendredi 16 octobre 2020, pour homicide volontaire, dans l’affaire du décès d’Abderrazek Khachnaoui.

Ils ont été maintenus en état de liberté, a indiqué le porte-parole du tribunal de première instance de Kasserine, Riadh Nouioui.

Leur inculpation fait suite au décès d’Abderrazek Khachnaoui, mardi 13 octobre suite à l’effondrement d’un kiosque anarchique démoli par les équipes de la municipalité de Sbeitla alors qu’il y dormait.

Suite à cette tragédie, la tension est monté à Sbeitla, où des manifestations violentes ont éclaté. Les manifestants ont d’ailleurs incendié un véhicule des services municipaux. Plusieurs routes ont été également fermées et bloquées par les protestataires.

Plusieurs limogeages ont ensuite été annoncés suite à cette tragédie. La présidence du gouvernement a annoncé le limogeage du gouverneur de Kasserine et du délégué de Sbeitla. Il a également été décidé de limoger le chef du district de sécurité nationale et le chef du poste de police municipal de Sbeitla

Le juge d’instruction près le Tribunal de première instance de Kasserine a également ordonné, de placer en garde à vue le chef de la police municipale après son interrogatoire et le conducteur du bulldozer.

Commentaires:

Commentez...