Saied : « Pas question de faire passer le gouvernement puis y introduire des modifications »

A l’issue de son entretien avec les chefs de partis politiques à la veille du vote de confiance du gouvernement Mechichi, le chef de l’Etat s’est pour une stabilité politique.
« Il n’est pas question de faire passer le gouvernement, puis y introduire des modifications après une courte période », a indiqué le président de la République, ce lundi 31 août au Palais de Carthage.

Saied a ajouté au cours de cette réunion qui intervient à la veille de la séance plénière au parlement consacrée au vote de confiance au gouvernement proposé par Hichem Mechichi que « l’Etat tunisien et ses institutions doivent être placés au dessus de tout calcul d’intérêts ».

Selon un communiqué de la présidence de la République, la réunion est consacrée à l’examen de la situation sur la scène politique nationale. La réunion a été également l’occasion d’aborder le processus de formation du gouvernement et les difficultés rencontrées à ce sujet, lit-on dans le communiqué.

« Les revendications du peuple doivent être une finalité pour chaque responsable au sein de l’Etat », a-t-il dit, estimant que « le peuple tunisien a une nouvelle vision politique qui exige une nouvelle conception de l’action politique ».

Kais Saied a, à cette occasion, affirmé sa détermination à « réaliser la stabilité politique, nécessaire à la promotion du pays, et à accélérer la préparation des prochaines échéances pour satisfaire les aspirations tant attendues du peuple tunisien ».

Et de souligner dans ce sens: « Il est impératif de conjuguer les efforts des différentes forces politiques et nationales et que chaque partie assume ses responsabilités, en cette conjoncture délicate, afin d’instaurer la stabilité ».

Etaient présents à cette réunion, Rached Ghannouchi et Zeineb Brahmi du Mouvement Ennahdha, Youssef Chahed et Mustapha Ben Ahmed du parti Tahya Tounes, Zouhaier Maghzaoui et Mohamed Msilini du mouvement Echaâb, Hichem Ajbouni et Mohamed Hamdi du parti Courant démocrate. Notons qu’aucun représentant du parti Qalb Tounès n’a été présent lors de cette réunion.

Commentaires:

Commentez...