La Tunisie compte désormais plus de 746 mille chômeurs

L’impact de la pandémie du coronavirus a été violent pour la Tunisie qui accuse une récession de 11,9% au deuxième semestre de 2020 et un taux de chômage en nette augmentation.

Le taux de chômage s’était établi à 15,1% au premier trimestre de l’année 2020 augmentant ainsi pour la première fois depuis un an et demi.

Selon les indicateurs de l’emploi et du chômage de l’Institut national de la statistique publiés, ce samedi 15 août 2020, le nombre de chômeurs estimé pour le deuxième trimestre 2020 s’établit à 746.400 contre 634.800 chômeurs pour le premier trimestre 2020, soit un taux de chômage en hausse à 18% au deuxième trimestre pour une population active de 4,1 millions de personnes.

Mais un chiffre encore en deçà des estimations du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), qui avait lancé, en juin dernier, que la pandémie de la Covid-19 devrait entraîner en 2020, 274.500 nouveaux chômeurs supplémentaires pour la seule année 2020 et engendrer ainsi une augmentation du taux de chômage à 21,6% contre 15,1% actuellement.

L’INS précise, toutefois qu’au cours du deuxième trimestre de 2020, une moyenne de 74.200 personnes ont été classées hors de la population active, alors qu’elles étaient disponibles à l’emploi.

Ces personnes n’ont pas été comptabilisées parmi les
chômeurs car déclarant ne pas chercher de travail en raison de la pandémie de la Covid-19. Si on ajoute ce groupe de personnes aux chômeurs, le taux de chômage augmenterait de 1,4 points et passerait à 19,4%.

L’INS précise également que le taux de chômage chez les jeunes s’élève à 36,1% ; chez les diplômés chômeurs de l’enseignement supérieur, il a augmenté de 28% à 31,2%.

Commentaires: