L’Italie réactive son processus d’expulsion des migrants irréguliers tunisiens

Ils sont plus de 4100 Tunisiens à avoir émigré irrégulièrement en Italie au cours du seul mois de juillet, selon le Forum tunisien des droits économiques et sociaux, qui a mis en garde contre les conditions d’arrestation des Tunisiens dans les camps d’accueil de migrants italiens.

Ce chiffre a été confirmé ce lundi 10 août 2020 par Nahd Jendoubi sur les ondes de Mosaique fm alors que l’Italie doit démarrer, aujourd’hui, son processus d’expulsion des migrants irréguliers tunisiens comme annoncé par son ministre des Affaires étrangères Luigi Di Maio.

« Nous expulserons tout citoyen tunisien qui entrera en Italie. Pour nous, la Tunisie est un pays sûr. ce n’est pas un pays en guerre dans lequel il y a des persécutions. Le 10 août, le processus d’expulsion commencera comme prévu avec 80 rapatriements par semaine », a lancé le ministre italien,la semaine dernière, indiquant notamment que sur « la question des migrants et pour arrêter les débarquements de Tunisie, il fallait ouvrir le dialogue avec les autorités tunisiennes ».

Luigi Luigi Di Maio a ajouté que « le dialogue restait ouvert avec la Tunisie, n’excluant pas de visiter la Tunisie dans les prochains jours… « Notre objectif est de parvenir à un nouvel accord avec la Tunisie sur l’immigration et la coopération au développement, lui permettant d’offrir plus d’opportunités d’emploi à ses citoyens », a-t-il dit. « Mais en parallèle, nous attendons le maximum de coopération pour arrêter les organisateurs de ces voyages ».

Rappelons que le 3 août dernier, le Commissaire européen au voisinage et à l’élargissement de l’Union européenne, Oliver Varhelyi, avait indiqué, dans un tweet s’être entretenu avec Luigi di Maio concernant la gestion de la question de la migration avec les pays voisins du Sud dont la Tunisie.

A l’heure où plus de 4100 migrants irréguliers ont rejoint l’Italie en provenance de Tunisie, les unités sécuritaires ont réussi à déjouer 245 opérations d’émigration clandestine et à arrêter 2918 migrants au cours du seul mois de juillet

Le FTDES tient d’ailleurs à rappeler que le rapatriement forcé de Tunisiens depuis l’Italie n’est pas nouveau. En 2016, 1268 migrants Tunisiens ont été rapatriés. En 2017, ils étaient 2125 migrants tunisiens à être rapatriés dont 1916 via l’aéroport d’Enfidha (64 vols). En 2018, 2127 migrants tunisiens ont été rapatriés dont 1907 via l’aéroport d’Enfidha (66 vols). Et en 2019, 1739 migrants tunisiens ont été rapatriés dont 1345 via l’aéroport d’Enfidha (56 vols).

Commentaires:

Commentez...