L’UGTT hausse le ton : La Tunisie va de mal en pis !

La tension ne cesse de monter entre la centrale syndicale et les forces dites révolutionnaires conduites notamment par la coalition al-Karama.

Dans un contexte politique et social peu confortable, l’Union Générale Tunisienne du Travail a décidé d’adresser une lettre ouverte aux trois présidences pour les alerter sur la situation générale du pays. Car, selon elle, le pays va de mal en pis alors que la classe politique se penche sur ses intérêts politiques.

 » L’union générale tunisienne du travail (UGTT) adressera une lettre ouverte aux trois présidences pour les alerter sur la situation générale du pays « , a souligné samedi Noureddine Taboubi, secrétaire générale de l’UGTT.

 » La situation est très difficile et il convient de mobiliser toutes les compétences pour améliorer la vie des citoyens plutôt que de faire de la politique « , a-t-il dit dans une déclaration aux médias à l’issue d’un meeting syndical organisé au siège de la centrale syndicale à Béja, rapporte l’agence TAP.

 » L’UGTT est forte par son union et toute menace extérieure ne peut que la fortifier davantage « , a-t-il dit dénonçant la campagne de dénigrement contre l’organisation syndicale.

Il a, en outre, signalé que l’UGTT continuera à défendre les libertés publiques et à revendiquer l’amélioration de la situation économique et sociale du pays.

De son côté, le secrétaire général de l’UGTT à Béja, Abdelhamid Chérif a indiqué que des mouvements de protestation seront observés dans les prochains jours dans la région de Béja pour revendiquer l’application de certaines conventions signées avec le gouvernement.

Commentaires: