Rachat de l’OM : « Je ne suis pas le porteur de valises des Saoudiens », affirme Ajroudi

L’affaire fait actuellement la Une des journaux français. L’homme d’affaires franco-tunisien Mohamed Ayachi Ajroudi est en négociations pour racheter le prestigieux club français l’Olympique de Marseille.

Mais certains médias français ont accusé dans ce sens, l’industriel et investisseur originaire de Gabes, d’être une simple vitrine des Saoudiens. Hier, mardi 30 juin 2020, il a répondu dans une interview accordée à l’AFP.

« Je suis un industriel, je n’ai jamais été un intermédiaire, des grandes entreprises comme Suez le savent. Je mets du cash, de l’énergie, du temps, je ne suis l’intermédiaire de personne.

Racheter l’OM, c’est notre idée avec mon équipe, je ne suis pas le porteur de valises des Saoudiens, des Koweïtiens ni de quiconque sur cette terre », a-t-il expliqué, affirmant en effet, que des engagements avec le propriétaire du club ont été engagées.

« Tout est à vendre et tout est à acheter. Si on a avancé, c’est que c’est possible. Mais on veut que ce soit fait avec beaucoup de précision. Nous nous préparons depuis un moment. On ne se jette pas dans la mêlée comme ça », a-t-il souligné.

A 68 ans, Mohamed Ayachi Ajroudi se définit comme un homme d’affaires, ingénieur, industriel et homme politique franco-tunisien qui préside le «Mouvement du Tunisien pour la liberté et la dignité». Il s’est notamment impliqué dans plusieurs clubs sportifs en Tunisie. Il est l’actuel président du Stade Nabeulien.

Il est aussi le propriétaire d’Al Janoubia TV, fermée par les autorités en 2013 et qui diffuse, désormais depuis Paris. L’homme d’affaires a aussi été condamné à une peine d’un an de prison pour falsification et détention d’un pistolet, en 2018.

Commentaires: