Tataouine : Ennahdha critique le gouvernement comme un parti de l’opposition

La froideur entre Ennahdha et la présidence du gouvernement est loin d’être un secret. Déclarations de dirigeants ou communiqués officiels, les messages cryptés le prouvent : le courant ne passe pas.

Commentant la situation à Tatatouine, le parti Ennahdha a publié un communiqué dans lequel il critique visiblement la prestation, notamment sécuritaire, du gouvernement. Se mettant dans la peau d’un opposant, le parti évoque la gravité de la situation comme s’il ne faisait pas partie de la coalition gouvernementale.

Le mouvement a déclaré qu’il suivait avec une grande inquiétude l’évolution de la situation entre les forces de sécurité et les manifestants déclarant sa condamnation du recours à la violence pour lever le sit-in.

Se comportant comme un parti placé dans l’opposition, Ennahdha appelle le gouvernement à poursuivre le dialogue comme seul moyen d’interagir avec toutes les formes de mouvements de protestation pacifiques.

Il appelle également les citoyens et les jeunes de la région à se calmer et à adhérer aux luttes pacifiques et légales pour exprimer leurs revendications légitimes.

Le parti réaffirme sa persévérance d’être au service des citoyens de la région et assure qu’il ne ménage aucun effort pour contacter les divers responsables régionaux et nationaux afin de trouver des solutions urgentes appropriées pour réduire le chômage, activer des accords et fournir les éléments d’un développement équitable.

Commentaires: