Coronavirus : L’OMS arrête les tests sur l’hydroxychloroquine

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé avoir décidé, hier mercredi 17 juin, d’arrêter les essais cliniques sur l’hydroxychloroquine en tant que traitement potentiel des malades du Covid-19 hospitalisés. Cette décision intervient après avoir conclu que cet antipaludéen ne réduisait pas le taux de mortalité des personnes infectées.

« Les preuves internes apportées par l’essai Solidarity-Discovery, les preuves externes apportées par l’essai Recovery et les preuves combinées apportées par ces deux essais largement aléatoires, mises ensemble, suggèrent que l’hydroxychloroquine – lorsqu’on la compare avec les traitements habituels des patients hospitalisés pour le Covid-19 – n’a pas pour résultat la réduction de la mortalité de ces patients », a déclaré Ana Maria Henao Restrepo, responsable à l’OMS, citée par l’AFP.

Le traitement à la chloroquine des malades atteints de la COVID-19 a été suspendu dans tous les hôpitaux en Tunisie le 27 mai dernier.

La commission scientifique de lutte contre le coronavirus avait justifié cette décision par « la baisse du nombre de malades atteints de la COVID-19 dans les hôpitaux ».

Fin mars dernier, le directeur général des soins de santé de base, Chokri Hammouda avait annoncé le lancement de l’utilisation de la chloroquine dans le cadre d’essais cliniques visant à traiter des patients de coronavirus. Cette molécule avait été administrée en association avec d’autres médicaments. Un certain nombre de services dans les hôpitaux publics tunisiens avaient été, d’ailleurs, autorisés à utiliser la chloroquine pour traiter les personnes atteintes du coronavirus.

Commentaires:

Commentez...