Après les Oasis de Gafsa, deux sites tunisiens inclus dans le patrimoine agricole mondial

Les systèmes culturaux en Ramli dans les lagunes de Ghar El Melh et les jardins suspendus de Djebba El Olia font désormais partie des Systèmes ingénieux du patrimoine agricole mondial (SIPAM).

C’est la deuxième fois que des sites tunisiens sont ajoutés à la liste, après les Oasis de Gafsa, incluses en 2011. Ainsi, le nombre total de systèmes du patrimoine agricole d’importance mondiale dans le monde passe à 61 dans 22 pays.

« Les deux sites reflètent des liens étroits entre les champs cultivés, l’écosystème naturel et la faune et la flore locale tout en faisant la promotion du savoir traditionnel et de la protection de la biodiversité. Leur reconnaissance en tant que SIPAM encouragera les communautés locales à continuer à en prendre soin et à protéger leur patrimoine pour les générations futures. », annonce l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Pour sa part, le ministère de l’environnement, a annoncé que ce succès constitue une appréciation précieuse des efforts déployés par le département en partenariat avec les ministères, les structures, la société civile et les populations locales dans le domaine de la réduction de la dégradation des terres, de la lutte contre la désertification, de la préservation de la diversité biologique et de la valorisation des connaissances liées à l’agriculture traditionnelle.

La demande d’inscription a été formellement présentée par le gouvernement tunisien en mars 2019, avec le soutien technique du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) en ce qui concerne le site de Ghar El Melh et du programme de la FAO en Tunisie en ce qui concerne le site de Djebba El Olia, en coordination avec le point focal national des SIPAM et le secrétariat des SIPAM.

Commentaires: