Cartes SIM surveillées durant le confinement : Le ministère des TIC explique

Entre démentis et manque de clarté, le gouvernement s’est trouvé dans l’obligation de présenter des explications sur la question des cartes SIM surveillées durant le confinement général.

En effet, hier, le Chef du gouvernement Elyes Fakhfakh a indiqué que pendant la période de confinement, les Tunisiens étaient surveillés via leurs puces de téléphones portables, afin d’empêcher la propagation du virus et d’interdire les rassemblements.

Une déclaration mal passée, notamment après le commentaire de Chawki Gaddes, président de l’instance nationale de protection des données personnelles (INPDP)qui a assuré ne pas être au courant de cette mesure.

Le ministère  des technologies de la communication et de la transformation digitale, a expliqué ce lundi 15 juin 2020, que cette mesure est basée sur des données générales sur la mobilité de l’utilisation d’un téléphone portable dans une zone spécifique sans s’appuyer sur les données personnelles des citoyens.

Le département a assuré qu’il tient à ce que toutes les applications développées et utilisées respectent les exigences de la loi relative à la protection des données personnelles, à travers les consultations avec l’INPDP.

Commentaires: