Conversation fuitée : Samia Abbou s’excuse auprès de Abir Moussi

L’affaire ne fait que commencer et prouve encore que la scène politique et parlementaire sont dépourvues de toute moralité en Tunisie.

Ce vendredi 12 juin, Abir Moussi, présidente du bloc du Parti destourien libre (PDL) a dévoilé l’existence d’un nouveau complot au sein de l’Assemblée des représentants du peuple la visant. Elle en a révélé les détails lors d’une conférence de presse tenue ce vendredi 12 juin 2020.

Lors de cette conférence de presse, Abir Moussi a présenté un enregistrement vidéo dans lequel la députée du Courant Démocratique, Samia Abbou, et le député d’Ennahdha, Becher Chebbi, étaient en discussion. On pouvait même écouter Samia Abbou traiter de « sale » et « chienne » sa collègue à l’ARP avant de se mettre d’accord avec le député d’Ennahdha de monter une plainte contre elle pour terrorisme.

Intervenant sur Jawhara FM, la députée du bloc démocratique Samia Abbou a présenté ses excuses à Abir Moussi même si elle affirme que « tout ce qu’elle a dit à propos de la présidente du bloc du PDL était vrai ».

« Je m’excuse d’avoir traité Abir Moussi de chienne, mais j’insiste qu’elle est l’ennemi du peuple et qu’elle n’est qu’un mercenaire », a-t-il déclaré. Et d’assurer qu’elle n’exploitera jamais la commission de la législation qu’elle préside pour régler ses comptes politiques avec Abir Moussi.

Commentaires: