Bloqués en Libye, 400 Tunisiens doivent être rapatriés d’urgence

Environ 400 Tunisiens, dans une situation difficile en Libye où ils sont bloqués, ont lancé un appel aux autorités tunisiennes pour être rapatriés d’urgence.

Selon le président de l’observatoire tunisien des droits de l’homme (OTDH), Mustapha Abdelkebir, ces 400 Tunisiens sont bloqués depuis plus d’un mois, dans les villages du Djebel de Nefoussa (au nord-ouest de la Libye) et réclament leur rapatriement à travers le passage frontalier de Dhehiba-Wazen.

Dans une déclaration accordée à l’agence TAP, Mustapha Abdelkebir a attiré l’attention sur la situation « tragique » de ces Tunisiens et sur l’état de santé de 115 d’entre eux restées au village de Wazen, qui s’est dégradé. Il a également évoqué le cas d’un Tunisien qui souffre d’une déchirure à l’abdomen après une intervention chirurgicale.

Mustapha Abdelkebir lance un appel aux autorités tunisiennes pour accélérer le rapatriement ces Tunisiens qui ont été pris en charge par les autorités libyennes et le croissant rouge. Ils ne peuvent plus poursuivre leur tâche en raison de la dégradation de la situation sécuritaire, assure le président de l’OTDH.

Commentaires: