Ennahdha traverse une phase difficile, reconnaît Samir Dilou

Ennahdha est en train de passer par la phase post-révolution la plus difficile, avoue Dilou.

Le député et dirigeant au sein du mouvement Ennahdha, Samir Dilou, a confirmé qu’il existe plusieurs conflits auxquels fait face son parti, notamment au niveau interne.

Évoquant l’annonce de la dissolution du bureau exécutif, Dilou a fait savoir qu’il s’agissait d’une décision unilatérale, prise par le président d’Ennadha, Rached Ghannouchi, et annoncée aux membres du bureau sans la tenue d’un vote.

Le député, qui était invité ce mardi 12 mai 2020 sur les ondes de Shems fm, a ajouté qu’actuellement, avec les circonstances exceptionnelles, la tenue du congrès d’Ennahdha est devenue impossible.

Cette impossibilité revient à la situation sanitaire imposée par l’épidémie, en plus de l’existence de controverses au sein d’Ennadha concernant les compositions et les formations des commissions organisant ce congrès.

« Malgré tout ceci, l’opinion générale entre les membres du parti confirme la nécessité de tenir le congrès avant la fin de cette année », a-t-il ajouté rejetant l’idée que Ghannouchi soit contre l’organisation de cet événement qui verra, selon le règlement intérieur du parti, son départ.

« Si le congrès aura lieu, le président du mouvement sera certainement changé », insiste Dilou soulignant qu’il était contre toute modification du règlement intérieur du parti peu importe la situation exceptionnelle ou la personne concernée, même si c’est Ghannouchi.

« Le mouvement se bat depuis sa fondation contre ‘le président à vie’ et contre la modification des lois fondamentales selon les contraintes et l’analogie », a-t-il ajout.

Rappelons que dans un communiqué, Ennahdha a indiqué que « le président du mouvement a annoncé la décision de dissolution lors de sa rencontre avec le bureau exécutif mercredi dernier ».

« Il a exprimé son intention d’apporter des ajustements à la composition du bureau en réponse aux exigences de la phase actuelle », ajoute-on.

Le parti a également annoncé « la transformation du bureau actuel en en un bureau chargé d’expédier les affaires », et a appelé tous ses membres à poursuivre leurs travail jusqu’à ce que cette modification soit accomplie et qu’elle entre en vigueur son approbation par le conseil de la Choura ».

Commentaires: