La Tunisie en négociations avec des bailleurs de fonds pour équilibrer son budget


Même avant la pandémie du coronavirus, la situation financière en Tunisie était déjà précaire. Aujourd’hui face à la situation sanitaire, le confinement total et l’arrêt de production, l’Etat se trouve dans l’obligation de négocier avec les bailleurs de fonds internationaux pour boucler son budget.

 » Le gouvernement est en train de négocier avec des bailleurs de fonds internationaux pour mobiliser des ressources financières nécessaires aux équilibres budgétaires en Tunisie », a déclaré, hier mardi 15 avril, le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Slim Azzabi.

« Le gouvernement est déterminé à s’acquitter de ses obligations financières et œuvre à fournir les fonds nécessaires pour satisfaire les besoins en fournitures et matériels de santé essentiels », a-t-il déclaré aux médias en marge d’une visite à des entreprises industrielles dans le gouvernorat de Ben Arous, cité par l’agence TAP.

D’après lui, le gouvernement  » n’a aucun problème avec les institutions financières internationales » et il est en train de négocier, actuellement, avec des bailleurs de fonds, des alternatives pour mobiliser les fonds nécessaires à la préservation des équilibres financiers et budgétaires.

Interrogé sur la possibilité de réduire la période de confinement, Azzabi a indiqué que  » cela revient au Conseil de sécurité nationale et au gouvernement. « ça dépendra des évolutions de la situation et des propositions des scientifiques et des experts chargé du dossier au sein du ministère de la Santé publiques », a-t-il dit.

Commentaires:

Commentez...