La Sonede fait fi du coronavirus et majore brutalement ses tarifs de consommation d’eau

Mais quelle mouche a piqué le ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche dont relève la Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux (SONEDE) ?

Alors que tout le monde reste focalisé sur la crise de l’épidémie du coronavirus, la SONEDE a eu cette idée lumineuse de majorer, de façon pour le moins inattendue ses tarifs.

Le chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh, ne cesse pourtant de répéter, depuis le début de la crise liée au coronavirus, que de nombreuses mesures vont être mises en place pour aider les citoyens et notamment les plus démunis.

Mais voilà que son ministre de l’Agriculture, Oussama Kheriji prend tout le monde de court et décide d’augmenter le prix de l’eau potable. Une augmentation qui varie selon la quantité d’eau consommée mais qui varie tout de même entre 13 et 52%.

Autant dire que le ministre Oussama Kheriji a frappé un grand coup !

Les nouveaux tarifs
  • 200 millimes le m3, pour la consommation inférieure à 20 m3 sur 3 mois (une consommation impossible à atteindre pour 99,99% de la population)
  • Majoration de 325 à 495 millimes le m3, pour la consommation entre 20 et 40 m3 sur 3 mois
  • Majoration de 450 à 620 millimes le m3, pour la consommation entre 40 et 70 m3 sur 3 mois
  • Majoration de 770 à 940 millimes le m3, pour la consommation entre 70 et100 m3 sur 3 mois
  • Majoration de 940 à 1110 millimes le m3, pour la consommation entre 100 et 150 m3 sur 3 mois
  • Majoration de 1260 à 1430 millimes le m3, pour une consommation entre 150 et 500 m3 sur 3 mois
  • Majoration de 1315 à 1490 millimes le m3, pour une consommation supérieure à 500 m3 sur 3 mois

Commentaires: