La Tunisie ne compte que 300 lits de réanimation sur un total de 20.000 lits, Fakhfakh en promet 2000

« La Tunisie ne compte que 300 lits de réanimation sur un total de 20.000 lits disponibles dans les hôpitaux publics, ce qui représente 1,1% ». Ce constat effarant est celui du ministre de la Santé, Abdeltif Mekki, qui a tenu à rappeler, jeudi 26 mars 2020, lors de la séance plénière à l’ARP que cela était insuffisant dans ce contexte de lutte contre la propagation du coronavirus.

Abdeltif Mekki répondait aux questions des députés et a émis ce constat tout en signalant que l’Etat doit, en pratique, garantir au moins 5% des lits pour la réanimation. Qu’importe, il a annoncé que le manque en lits de réanimation sera comblé dans les plus brefs délais.

Une annonce qui rejoint celle du Chef du gouvernement Elyes Fakhfakh, qui a annoncé, de son côté, lors de cette plénière consacrée à la situation sanitaire en Tunisie et à l’évolution de la situation concernant le coronavirus, que « l’Etat était en train de préparer 2000 lits pour accueillir les personnes infectées par le coronavirus« .

Mais le constat émis par Abdeltif Mekki met à nu les défaillances de notre système sanitaire. Bien que le ministre (issu d’Ennahdha) ait voulu lancer une pique en regrettant que « pendant 20 ans sous l’ancien régime, aucun hôpital régional de catégorie A ou nouvel hôpital universitaire n’a été créé à part le centre de traumatologie et des grands brûlés de Ben Arous », son constat comporte une grande part de vérité.

Commentaires: