Qalb Tounes présidera l’opposition et la commission des finances

C’est finalement à Qalb Tounes qu’a échu le rôle de présider l’opposition et la commission des finances à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

Le gouvernement Elyes Fakhfakh ayant obtenu la confiance du parlement, il devra composer avec une opposition parlementaire forte de 77 députés issus notamment de trois blocs parlementaire, Qalb Tounes (38 députés), la Coalition Al-Karama (19 députés) et le Parti Destourien Libre (17 députés).

Avec ses 38 députés, le bloc de Qalb Tounes était logiquement le mieux placé pour présider l’opposition parlementaire. Il pourra également nommer un de ses députés pour présider la Commission des finances, de planification et du développement comme le stipule l’article 60 de la Constitution.

Selon cet article, « l’opposition (…) jouit des droits lui permettant de mener à bien ses fonctions dans le cadre de l’action parlementaire et lui garantissant la représentativité adéquate et effective dans tous les organes de l’Assemblée ainsi que dans ses activités internes et externes.

La présidence de la commission des finances et le poste de rapporteur de la commission des relations extérieures lui reviennent de droit. Il lui revient également, une fois par an, de constituer et présider une commission d’enquête. Il lui incombe de participer activement et de façon constructive au travail parlementaire ».

Commentaires: