Ennahdha : La présidence de Rached Ghannouchi remise en question

Ennahdha : La présidence de Rached Ghannouchi remise en question

Par -

Il y a un mois, Abdellatif Mekki, dirigeant au sein d’Ennahdha, évoquait la nécessité d’accélérer l’organisation du congrès de son parti notamment depuis que son président Rached Ghannouchi est accaparé par ses nouvelles fonctions en tant que président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

Abdellatif Mekki, qui ne s’entend plus vraiment avec Rached Ghannouchi évoquait le règlement intérieur d’Ennahdha pour justifier ses propos et selon lequel le président d’Ennahdha doit rester disponible pour son parti.

Dans une interview à Al-Maghreb, publiée ce dimanche 12 janvier 2020, un autre dirigeant d’Ennahdha, Abdelhamid Jelassi, a rejoint le point de vue de Mekki.

Jelassi évoque l’éventualité de ne pas prolonger le mandat de Rached Ghannouchi en tant que président d’Ennahdha et ce, conformément au règlement intérieur du mouvement islamiste, soulignant que Rached Ghannouchi est désormais occupé à présider le Parlement.

Rappelons qu’Ennahdha est sujet, depuis l’été dernier à des luttes intestines qui ont provoqué le départ de son secrétaire général Zied Laadhari, notamment. Une fronde s’est d’ailleurs constituée rassemblant Abdelhamid Jlassi, Abdellatif Mekki ou Samir Dilou qui restent opposés à un amendement des statuts permettant d’accorder un nouveau mandat à la tête d’Ennahdha.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo