La Tunisie appelle le Conseil de sécurité à imposer un cessez-le-feu permanent en Libye

Une session d’urgence a été tenue hier, lundi 5 janvier 2020, au Conseil de sécurité des Nations unies à la demande de la Tunisie, du Royaume-Uni et de la Russie sur les récents événements en Libye, et ce en présence du représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies, chef de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye, Ghassan Salama.

Selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères, la Tunisie a exprimé sa ferme condamnation et son refus absolu des violences et du meurtre d’innocents citoyens libyens.

Elle a souligné la nécessité d’une action urgente du Conseil de sécurité pour faire respecter ses décisions relatives aux affaires libyennes, dont la plus récente est la décision 2486 de 2019, qui « appelle toutes les parties à respecter un cessez-le-feu permanent ».

Dans ce contexte, la Tunisie a appelé à réunir les efforts de tous les membres du Conseil de sécurité pour parvenir à un cessez-le-feu immédiat en tant que priorité urgente pour éviter la détérioration de la situation.

« Dans le contexte de l’attachement de notre pays aux principes de la légitimité internationale et de son soutien à la voie d’un règlement politique global parrainé par les Nations Unies, la Tunisie a confirmé ses efforts continus pour réussir cette voie d’une manière qui préserve l’unité et la souveraineté de la Libye et met fin aux souffrances du peuple libyen frère », ajoute le communiqué, soulignant l’importance de la participation des pays voisins à toutes les initiatives internationales visant à contribuer à un règlement politique pacifique de la crise en Libye.

Commentaires: