Lutte contre la corruption : Que dit le rapport de l’INLUCC !

Lutte contre la corruption : Que dit le rapport de l’INLUCC !

Par -
Chawki Tabib

L’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC) a publié, ce samedi 28 décembre 2019, son rapport pour l’année 2018 concernant le signalement d’actes de corruption dans les différents secteurs.

Présenté par le président de l’INLUCC, Chawki Tabib, ce rapport fait état de 8150 signalements pour l’année 2018, dont 32,9% concernent les ministères.

Selon un classement établi, c’est le ministère de l’Intérieur qui arrive en tête des signalements enregistrés avec 516 dossiers (6,33%), suivi par le ministère de l’Agriculture avec 509 dossiers et le ministère des Domaines de l’Etat (488 dossiers).

Le rapport indique également que 167 demandes de protection particulière ont été présentées par des lanceurs d’alerte. Parmi elles, 36 ont été approuvées et 31 rejetées.

On apprend également que 205 dossiers de corruption ont transférés à la Justice par l’INLUCC (contre 386 en 2017), dont 85 liés aux contrats de concession et de mauvaise gestion dans certains ministères.

Chawki Tabib a cité en exemple 18 dossiers de corruption présumée concernant le ministère de la Défense nationale et 67 autres concernant le ministère des Affaires étrangères, le ministère du Transport, le ministère du développement et de l’investissement et le ministère de la Jeunesse et des Sports.

Par ailleurs, les dossiers de corruption financière et administrative ont constitué plus de 20% des dossiers reçus par l’INLUCC soit 1714 dossiers de corruption administrative et financière concernant respectivement les biens publics (383 dossiers), le secteur immobilier (338 dossiers), les marchés publics (257 dossiers), les crimes économiques et financiers (198 dossiers), la fiscalité (145 dossiers), la contrebande (84 dossiers), la douane (47 dossiers) et les transferts illégaux d’argent (32 dossiers).

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo