Critiquée indirectement, la Douane répond à Kais Saied

Critiquée indirectement, la Douane répond à Kais Saied

Par -
Illustration

Le président du bureau national du Syndicat unifié des agents de la Douane, Hamdi Akacha, a répondu aux propos du président de la République prononcés hier soir, lors de la visite aux blessés de l’accident du bus touristique aux urgences de l’hôpital régional de Béja.

Kais Saied s’est montré indigné face à la situation de l’hôpital régional de Béja et le manque d’équipements dont il souffre.

« Il n’y a même pas un scanner à Béja, ils l’attendent depuis sept mois, si c’étaient des drogues elles auraient librement circulé dans le pays, alors que les équipements peinent à s’introduire dans nos hôpitaux pour des problèmes de bureaucratie et de législation », a-t-il indiqué.

En réponse, Akacha a indiqué dans une déclaration accordée ce lundi 2 décembre 2019 à Shems fm que la douane ne refusera pas l’entrée de véhicules d’ambulance si ces dernières entrent dans le pays dans un cadre clair et légal. Il a ajouté que tout est soumis à un permis et à une licence du ministère du Commerce ou des structures qui le représentent.

Concernant le commentaire de Saied concernant la drogue, Akacha a assuré que les agents douaniers mettent en échec, de façon quotidienne, le trafic des stupéfiants.

Il a également souligné que le Président de l’État, en tant que commandant suprême des forces armées, peut se renseigner sur les efforts déployés par la Douane.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo