Un monument oublié : Il était une fois le Casino de Tunis

Au début du vingtième siècle, plusieurs casinos avaient ouvert leurs portes à Tunis et en banlieue.

Les casinos du Belvédère, de la Goulette ou du Kram datent de cette époque alors qu’il existait d’autres casinos à Gammarth, Saint-Germain ou Korbous.

Le plus ancien de ces casinos avait ouvert ses portes à Tunis en novembre 1902. Ce casino municipal faisait partie d’un complexe urbain et touristique qui comprenait l’hôtel Tunisia Palace et le Théâtre municipal.

À ses débuts, le Casino de Tunis était doté d’une tourelle qui sera détruite lors des bombardements subis par la capitale en 1943.

Il sera reconstruit après la guerre et se déclinera de diverses manières. Le Casino de Tunis fermera ses portes au début des années soixante et ses locaux seront alors occupés par la maison de l’Artisanat.

L’ensemble disparaîtra au début des années quatre-vingt à la faveur de la construction du nouveau Palmarium, vaste galerie marchande au cœur de Tunis.

Le Casino a durant une soixantaine d’années vu défiler les plus grandes stars et des générations de joueurs.

Commentaires:

Commentez...