Il y a quatre ans, un bus de la garde présidentielle explosait au cœur de la capitale…

Un certain 24 novembre 2015, un attentat terroriste avait fait 12 morts et 24 blessés à l’Avenue Mohamed V, en plein cœur de Tunis suite à une explosion qui a totalement détruit un bus de la Garde présidentielle. Une journée noire dans l’histoire contemporaine de la Tunisie.

Le défunt président de la République, Béji Caïd Essebsi, avait ce jour-là décrété l’état d’urgence, qui reste d’ailleurs toujours en vigueur quatre ans après.

La liste des martyrs
  • Le sous-lieutenant Najib Saadouni
  • Le sergent Mohamed Ali Zaoui
  • Le sous-lieutenant Mohamed Salah Zouaoui
  • Le lieutenant Mohamed Hédi Tahri
  • Le Capitaine Mohamed Hajri
  • Le sous-lieutenant Maher Kebsi
  • Le sergent-chef Amor Amri
  • Le sergent-chef Amor Khayati
  • L’adjudant-chef Atef Hamrouni
  • Le sous-lieutenant Tarek Boussenna
  • L’adjudant Chokri Ben Amara
  • Le Capitaine Jamel Abdejlil

Il y a quelques semaines, l’ancien président de la République par intérim, Mohamed Ennaceur, avait décoré de la médaille de l’Ordre de la fidélité et du sacrifice les blessés de l’attaque terroriste, perpétrée contre le bus de la Garde présidentielle.

Mohamed Ennaceur s’était rendu à la caserne de la Direction Générale de la sécurité du président de la République et des personnalités officielles où il avait salué le drapeau tunisien au son de l’hymne national, avant de déposer une gerbe de fleur au pied du « mémorial du défi » érigé à la mémoire des douze martyrs de la sécurité présidentielle tués lors de l’opération terroriste en question.

Commentaires:

Commentez...