Nostalgies tunisoises : Un amour de Palmarium

Nostalgies tunisoises : Un amour de Palmarium

Par -

L’histoire du Palmarium se déploie sur une période proche d’un siècle. En effet, ce qui fut d’abord un jardin d’hiver puis un music-hall et enfin un cinéma a vu le jour en 1902, avec l’ensemble du complexe qui comprenait un hôtel, un casino et le Théâtre municipal, seul rescapé de cette époque.

Le Palmarium allait connaître son apogée dans les années cinquante-soixante mais sera livré au pic des démolisseurs au début des années 1980. Auparavant, l’exploitation de la salle avait été abandonnée autour de 1975.

Depuis, le Palmarium est devenu un vaste espace commercial au cœur de la ville, sur l’une des avenues les plus huppées du Vieux Tunis.

Que de souvenirs dans cette salle! Cette mémoire est ravivée par ces photos extraites d’un catalogue des années cinquante, lorsque la salle de cinéma prendra sa dernière configuration.

Le Palmarium a en effet connu plusieurs époques dont celle qui reste la plus emblématique fut celle où Maurice Sitruk fut le premier responsable de cette salle qui projeta les plus grands films et accueillit les vedettes d’une époque.

Outre la salle de cinéma dont ces photos nous montrent quelques atouts, le Palmarium a aussi constitué une inoubliable galerie marchande au centre-ville, un espace où plusieurs commerces avaient pignon sur allée à l’image du photographe Henning et du café Brasilia.

Reste du Palmarium le souvenir de cette incroyable façade ainsi que celui de la fête lumineuse que constituait chaque lever de rideau. Ceci sans évoquer le toit ouvrant qui donnait aux projections en soirée la douceur d’une nuit d’été.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo