Le Palais présidentiel est infiltré, assure un ancien conseiller de Caid Essebsi

Capture d’écran

Boulbaba Gazbar, ancien conseiller du président Béji Caïd Essebsi, chargé de l’investissement, a accordé ce lundi 28 octobre 2019 une interview à Euronews arabic, dont laquelle il a tenu des propos étranges sur la sécurité au Palais Présidentiel de Carthage.

Boulbaba Gazbar a clairement déclaré que ce Palais est « infiltré par des parties étrangères » et que le nouveau président élu Kais Saied devra « le nettoyer d’éventuels appareils d’écoute et d’espionnage ».

L’ancien conseiller a d’ailleurs cité un incident survenu avec l’ancien ministre de la Santé, le défunt Slim Chaker. En effet à en croire ses dires, les deux hommes avaient eu un entretien au Palais de Carthage, et peu après, Boulbaba Gazbar assure avoir reçu un appel « d’une personne qui opère avec des services de renseignements étrangers », l’informant de tous les détails du contenu de cet entretien, ce que prouve, selon sa version, que Carthage est bel et bien infiltré.

Commentaires: