Nostalgies tunisoises : Mémoires du Palmarium

Nostalgies tunisoises : Mémoires du Palmarium

Par -

L’origine du Palmarium remonte au début du vingtième siècle, lorsque Tunis s’était dotée d’un complexe culturel et touristique qui comprenait le Théâtre municipal, le Casino municipal et l’hôtel Tunisia Palace.

C’était en 1902 et en ce temps, le Palmarium avait l’allure d’un jardin d’hiver où étaient exposées des plantes diverses, notamment des palmiers.

Plus tard, le Palmarium deviendra un music-hall des plus appréciés et proposera de nombreux spectacles sur sa scène.

Durant la Deuxième guerre mondiale, en 1942, le Palmarium fut touché par une bombe larguée par l’aviation britannique.

L’édifice restera en ruines pour une courte période et retrouvera tout son lustre au début des années cinquante.

Une immense salle accueillera le public sous la direction de Maurice Sitruk et le cinéma connaîtra ses heures de gloire avec la projection des oeuvres les plus récentes.

Les plus grands artistes de l’époque se produisirent sur sa scène qui accueillit les Platters, Juliette Gréco et tant d’autres pointures internationales.

Au milieu des années soixante-dix, la salle fut subitement fermée et un projet immobilier vint ensuite raser l’édifice et son voisinage.

Aujourd’hui, un complexe commercial trône sur l’emplacement du Palmarium et les riches heures du cinéma sont désormais oubliées.

Autant en emportent le vent, le temps et la spéculation…

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo