Le nouveau Chef du gouvernement doit être politisé mais non partisan, selon Samir Dilou

Samir Dilou, dirigeant au mouvement Ennahda et nouveau député élu à la circonscription de Bizerte, a déclaré ce jeudi 10 octobre 2019 que le nouveau Chef du gouvernement devrait être une compétence économique politisée et non partisane.

Dilou a estimé que le chef du gouvernement ne devrait pas être technocrate et devrait être respecté par tous les partis politiques et partenaires sociaux.

Il a ajouté, sur Shems fm, que toutes les parties doivent prioriser l’intérêt national et apporter le plus de soutien politique possible au prochain gouvernement.

La priorité aux Nahdhaoui

Le dirigeant d’Ennahdha, Mohamed Ben Salem, a déclaré, lundi que la priorité dans le choix du prochain Chef du gouvernement sera accordée à une personnalité du mouvement.

« Nous ne pouvons pas être certains que le nouveau Chef du gouvernement sera exclusivement issu d’Ennahda, mais la priorité est pour les leaders du parti », a déclaré Ben Salem, ajoutant que cette personne devrait pouvoir rassembler plus de 109 membres de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

Ben Salem a insisté que le choix du Chef du gouvernement sera un choix collectif de tous les participants à la prochaine coalition gouvernementale.

Commentaires: