À Vienne, une rencontre impromptue avec Hannibal

Vue du Grand Parterre de Schönbrunn

Il y a quelques années, je me suis retrouvé nez à nez avec Hannibal dans un des lieux les plus emblématiques de la monarchie austro-hongroise.

C’était dans les parcs du château de Schönbrunn à l’occasion d’un voyage d’études organisé par le ministère autrichien des Affaires étrangères.

Comme c’était en 1993, je ne possédais même pas un appareil photo et il ne reste que peu de traces de ce séjour viennois.

Toutefois, l’image d’Hannibal statufié dans ce jardin impérial est restée incrustée dans ma mémoire.

Hannibal

Elle se trouve dans le grand Parterre du parc parmi 32 statues similaires, allégories de grands personnages et de dieux de l’antiquité.

Représenté en guerrier casqué portant son armure revêtue d’une fourrure de lion, Hannibal est restitué d’après un modèle antique.

Réalisée par Wilhelm Beyer, la statue a été placée dans ce parc aménagé par Hohenberg au cœur du château de Schönbrunn.

J’ai parfois eu des rencontres impromptues avec Hannibal comme au Musée national de Varsovie en Pologne, et elles ont toujours été motivantes au plus haut point.

Pour l’anecdote, dans cette allée aux statues, on retrouve aussi celle de Fabius qui, au nom de Rome, a combattu Hannibal qui, pour mémoire, est mort en Bythinie (en Turquie actuelle) à l’âge de 64 ans.

Commentaires: