Tunis d’antan : Au temps des calèches et du tramway à chevaux

Tunis d’antan : Au temps des calèches et du tramway à chevaux

Par -

Certaines photos nous renvoient à des temps relativement lointains, lorsque les transports dans Tunis comptaient encore sur les chevaux.

Le premier tramway de la capitale était en effet tracté par des chevaux. A l’époque, on disait « hippomobile ».

Les lignes faisaient le tour de la ville et plusieurs cartes postales d’époque témoignent de ce premier tram qui, bientôt, cédera son parcours au « tronfay » de nos ancêtres.

En ce temps, on disait « tronfay », ce qui revenait à altérer le mot « tramway ». Ces termes sont restés en usage jusqu’aux années soixante puis sont tombés en désuétude.

Notre photo montre les voitures fermées du tramway, celles qui reliaient Bab Jazira à Bab Saadoun.

Ancêtres des taxis, les fiacres étaient inséparables du transport urbain. On les nommait alors « carroussa » ou « milorda ».

La station principale des fiacres se trouvait devant Bab Bhar et les véhicules y attendaient en rang les clients qui venaient de la médina, sortaient du Magasin général ou arrivaient du centre-ville.

Cette station de fiacres a duré jusqu’aux années soixante et constituait l’une des attractions de la capitale.

Il est à noter que la plupart des cochers de l’époque étaient Maltais et que leurs patentes seront reconverties en taxis bébé dès l’apparition de ces derniers.

C’était le temps où la ville fleurait le foin et le crottin de cheval!

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo