Un moment historique, l’Afrique a, désormais, sa zone de libre échange

Un moment historique, l’Afrique a, désormais, sa zone de libre échange

Par -
Illustration

C’est un moment historique pour le continent noir. Le lancement officiel, de la zone de libre-échange africaine (Zlec), dont la Tunisie est membre.

Hier dimanche 7 juillet, la Zone de libre-échange économique continentale a été officiellement lancée pour ouvrir les grandes portes d’une véritable puissance économique africaine, à l’occasion d’un sommet extraordinaire de l’Union africaine.

Le ministre des Affaires étrangères khémaies Jhinaoui a ‎qualifié « d’historique le lancement de cette zone de libre-échange qui doit ‎constituer un pas important sur le chemin de l’intégration économique du continent « .

« L’Institut africain des statistiques qui est basé à Tunis aura sans doute un rôle central dans le développement de la zone de libre-échange africaine », a-t-il assuré, selon un communiqué des Affaires étrangères.

Selon la Commission économique pour l’Afrique (CEA) des Nations unies, une fois pleinement opérationnel, l’accord de la ZLEC devrait faire augmenter le niveau des échanges commerciaux intra-africains de plus de 52% d’ici à 2022.

Pour l’Union Africaine, cet accord pourrait devenir la plus grande zone de libre-échange du monde par le nombre de pays participants. Ainsi une zone qui réunira plus de 1,2 milliard de personnes devra être constituée et un PIB combiné de 2.500 milliards de dollars américains devra être atteint.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo