Déterminé, Youssef Chahed appelle les Tunisiens à faire confiance à sa feuille...

Déterminé, Youssef Chahed appelle les Tunisiens à faire confiance à sa feuille de route

Par -

Le chef du gouvernement s’est adressé, dans la soirée du mercredi 17 avril 2019 aux Tunisiens via la chaîne de télévision Watania 1. Une intervention au cours de laquelle il a présenté la feuille de route de son gouvernement au cours des prochains mois.

Youssef Chahed a débuté son intervention en rappelant qu’il aurait dû s’adresser aux Tunisiens il y a quelques jours à l’ARP sur la question de la santé et a rappelé la confusion et le chaos qui a régné ce jour-là dans l’hémicycle.

« Ce qui s’est passé a eu lieu parce qu’il y a des gens qui ne saisissent pas ce qu’est la démocratie. La démocratie, ce n’est pas les insultes et la diffamation, et le chaos ».

« Toute cette tension est due aux campagnes électorales qui ont débuté avant l’heure et aux revendications exagérées de certains syndicats qui pensent pouvoir faire du chantage au gouvernement ». « Mais le gouvernement ne cèdera pas et ces tentatives restent inadmissible », a-t-il dit.

Youssef Chahed a rappelé qu’il y avait d’importantes élections en vue dans six mois, mais que cela ne devait en aucun cas bloquer le pays et l’empêcher d’aller de l’avant, ajoutant que les campagnes électorales avant l’heure et les demandes exagérées ne doivent pas être un frein aux besoins des Tunisiens.

« Le gouvernement a des priorités, faire réussir les élections et surtout travailler dans l’intérêt des citoyens… Ce sera ma feuille de route lors des prochains mois », a-t-il dit énumérant ainsi ces priorités à commencer par le mois du Ramadan et le pouvoir d’achat du citoyen, révélant que tout sera mis en œuvre pour lutter contre la spéculation.

Youssef Chahed a d’ailleurs indiqué que toutes les mesures ont été prises pour que les prix n’augmentent pas.

Autres priorités, les examens nationaux et la rentrée scolaire, une grande saison touristique qui nous attend ainsi que le retour des Tunisiens résidant à l’étranger.

« Dans ce cadre, la question de la sécurité reste primordiale. Depuis 2016, la situation sécuritaire s’est considérablement améliorée et la levée des restrictions de voyage par plusieurs pays en reste la preuve concrète », a-t-il relevé.

« Pour que la situation s’améliore, nous devons également poursuivre les réformes et mettre en œuvre les grands projets programmés. Beaucoup de défis attendent les Tunisiens et je ferai en sorte de relever ces défis contrairement à certains beaucoup plus préoccupés par le populisme », a ajouté Youssef Chahed.

Dans ce contexte, Youssef Chahed, a tenu à rappeler que le gouvernement a bien lancé une guerre contre la corruption comme peuvent le contredire certaines parties. Il a d’ailleurs assuré que son gouvernement a atteint le système mafieux en Tunisie.

Il a également rappelé avoir été franc dès sa prise de fonction en tant que chef du gouvernement, rappelant que les indicateurs ne passerons au vert qu’à l’horizon de l’année 2020.

Selon lui, le discours politique teinté de populisme, les parties qui tentent de discréditer le gouvernement comme ce fût le cas lors du déclenchement de la guerre contre la corruption, les campagnes de dénigrement et de diffamation tentent de le déstabiliser. Mais Youssef Chahed a dit textuellement qu’il ne cherchait pas à être populaire et qu’il n’avait peur de personne.

C’est pour cette raison qu’il a exhorté tout le monde à assainir le climat politique en décidant d’ouvrir un dialogue avec les partis politiques et les organisations pour mettre en place une charte d’éthique politique.

En d’autres termes, il a appelé à l’union et au rassemblement.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo