Médenine : Un réfugié de 15 ans tente de se suicider

Médenine : Un réfugié de 15 ans tente de se suicider

Par -
CP : Reuters

Le Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux (FTDES) a annoncé qu’un adolescent érythréen de 15 ans a commis une tentative de suicide en se coupant les veines. L’incident a eu lieu le 11 mars au centre de réfugiés pris en charge par l’UNHCR à Médenine.

Le réfugié en question est actuellement à l’hôpital Hedi Chaker de Sfax au service psychiatrique. Le FTDES dénoncé l’absence d’un traducteur, de nourriture et d’eau. « Il y subit des mesures d’isolement et de contention sévères par le dosage de médicaments et de somnifères », ajoute-on.

L’ONG rappelle que depuis près de 6 mois, les réfugiés de ce même centre vivent dans des conditions déplorables qui se dégradent de plus en plus.

Dans ce sens,  le FTDES :

– Souhaite un bon rétablissement à ce jeune

– Demande à l’UNHCR de

  • fournir un traducteur dans une langue accessible pour ce jeune
  • fournir les besoins nécessaires en nourritures, en eau, en soins médicaux, en hygiène et un logement décent
  • prioriser la réinstallation des migrants dans des pays d’asile
  • d’informer davantage les réfugiés de leurs droits fondamentaux

– Demande à l’UNHCR et le Croissant Rouge de permettre les associations spécialisées (santé, psychiatrie, interprétation) de contacter les migrants et fournir leurs expertises

– Demande au gouvernement tunisien et aux autorités concernés d’assurer la protection des réfugiés et migrants vivant en Tunisie

Rappelons que des réfugiés, des migrants et des demandeurs d’asile de ce même centre avaient organisé une protestation le 7 mars et décidé de quitter l’espace pour dénoncer « les conditions déplorables » dans lesquelles ils vivent et la difficulté de leur intégration dans la communauté locale.

Les manifestants, principalement de nationalités subsahariennes, avaient estimé que le retour en Libye était préférable à cette situation lamentable, à moins que le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) ne les réinstalle dans d’autres pays, affirmant qu’ils ne peuvent plus supporter leurs conditions de vie, sans emploi et sans revenus.

Par la suite, le chef de bureau du Croissant rouge tunisien à Médenine, Mongi Slim, a annoncé que le Centre d’accueil des réfugiés sera fermé d’ici un mois.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo