Le concert de l’Orchestre des Solistes à la cité de la culture...

Le concert de l’Orchestre des Solistes à la cité de la culture : une soirée riche en émotions

Par -
Tribune | Par A. Gh.

La cité de la culture a accueilli dans sa prestigieuse salle du Théâtre des régions, le mercredi 23 janvier, un orchestre symphonique très prometteur dirigé par le jeune et talentueux Maestro Achraf Bettibi : l’Orchestre Symphonique Les Solistes.

Ce nouvel orchestre né sous l’égide du Ministère des affaires culturelles et qui vient enrichir le paysage artistique en Tunisie, a donné un spectacle d’une heure qui a présenté une programmation très variée sous l’assistance de professeurs qualifiés à l’instar de Mihaela Memi (violon), Aymen Hammemi (violon), Marwen Themri (alto), Ionut Voinea (violoncelle), offrant à un public féru de musique classique un rare moment de plaisir et d’élévation spirituelle.

La magistrale interprétation du professeur Ionut Voinea au violoncelle a mis un point d’orgue à l’ensemble et subjugué la salle.

L’école orchestrale et les jeunes solistes

Ce concert est le produit d’un groupe de musiciens passionnés réunis au sein de l’Association les solistes créée le 15 avril 2016 et consacrée, depuis, à la promotion des arts : musique, peinture, théâtre et danse.

Outre le mérite qu’elle a, en suivant l’exemple d’autres initiatives, de rompre le « monopole » des orchestres symphoniques en Tunisie et d’enrichir la scène de nouveaux talents, cette association a fait le pari de former une relève artistique à travers un projet : celui de l’Ecole orchestrale.

Cette jeune institution a pour but d’encourager les jeunes musiciens ainsi que les musiciens professionnels en perfectionnant leurs techniques d’enseignement et leurs compétences en la matière.

Il s’agit là d’une véritable pépinière qui encadre, suscite et oriente des vocations, offrant une formation académique très exigeante. Une quarantaine de jeunes musiciens y sont actuellement formés par une équipe de professeurs suite à leur admission après un test d’entrée.

Certains de ces jeunes talents en herbe ont rehaussé par leur présence la beauté du concert donné à la cité de la culture et le public a pu découvrir certains futurs virtuoses de la scène musicale en Tunisie.

Un orchestre symphonique au sein de chaque délégation

Ibtihel Balti, professeur de musique œuvrant au sein de l’association nous entretient du rêve nourri par l’équipe à laquelle elle appartient : « Quand vous allez à l’étranger, vous êtes surpris et émerveillé de voir qu’il existe un orchestre symphonique pratiquement dans chaque village.

Certains sont de vocation institutionnelle, d’autres associative, d’autres encore familiale même. Nous sommes convaincus que nous pouvons créer le même phénomène en Tunisie : par la persévérance et le travail acharné, nous pouvons multiplier et enrichir notre expérience.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo