Que faire si votre enfant est victime de violences ?

Que faire si votre enfant est victime de violences ?

Par -
Tribune | Par Mohamed Habib Salamouna, professeur de français

[L’Institut Tunisien des Études Stratégiques (ITES) révèle que « la violence au sein des écoles et des lycées en Tunisie ne cesse d’augmenter ».]

D’abord, l’écouter, le croire et l’assurer que vous n’allez pas laisser faire. S’il ne veut pas dénoncer ses agresseurs, lui expliquer que ce qui lui arrive n’est pas acceptable, que la loi est de son côté, et que votre intervention va permettre d’épargner d’autres élèves.

Ensuite, ne pas hésiter à donner à l’affaire toute la publicité possible : en parler à d’autres parents, à une association de parents d’élèves, aviser les enseignants et le chef d’établissement scolaire, écrire, si l’incident est sérieux, au directeur régional de l’éducation.

Si le problème n’est pas réglé au bout de quelques jours – sanctions contre le ou les coupables, restitution des objets volés – écrivez au délégué à la protection de l’enfance avec copie de la lettre aux responsables de l’établissement.

Si ce courrier reste sans réponse alors que l’incident relève des tribunaux (agression sexuelle, coups et blessures, racket), n’hésitez pas à déposer plainte et à harceler les services de police pour qu’ils prennent l’affaire sérieusement en main, puis prenez contact avec les magistrats compétents, procureur ou juge des enfants.

Un certain nombre d’associations contre la violence scolaire se sont récemment créées un peu partout en Tunisie. Demandez leurs coordonnées dès la prochaine rentrée.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo