Open Sky : Les syndicats de Tunisair menacent de grève !

Illustration

Les syndicats de la compagnie nationale Tunisair ont haussé le ton concernant l’accord de l’open sky qui peine toujours à se lancer.

A l’Ariana lors d’un meeting, les syndicats de Tunisair (pilotes, techniciens, hôtesses, stewards, catering, services au sol) ont, en effet, exprimé leur rejet de l’activation de l’accord Open sky, et ont même menacé de grève.

A cet effet, ils appellent le chef du gouvernement à accélérer le programme de restructuration de la compagnie pour garantir sa pérennité, rapporte l’agence TAP. Pour eux, l’accord va causer la perte de Tunisair en seulement trois mois, en raison de sa flotte, si faible.

Les syndicats réclament, également, la réintégration des sept filiales de la compagnie (catering, assistance au sol, assistance technique…) et l’annulation de la sous-traitance à l’Aéroport international de Tunis-Carthage.

Rappelons-le, lors de la visite officielle en Tunisie du président de la commission européenne, Jean-Claude Junker, le chef du gouvernement Youssef Chahed a affirmé que la Tunisie est prête à activer les accords de ciel (Open Sky) avec l’Union Européenne.

« La partie tunisienne est prête à ces accords de ciel ouvert, et nous avons demandé à l’Union Européenne d’accélérer ce volet pouvant créer un nouveau climat économique en Tunisie », a déclaré le chef du gouvernement.

Pour sa part, l’agence Reuters, qui cite des responsables tunisiens fait savoir que cet accord générera des milliers d’emplois et stimulera le secteur vital du tourisme.

la Tunisie et l’Union européenne, ont officiellement signé, le 11 décembre 2017, la convention de l’Open Sky ou ciel ouvert. L’accord signé concerne tous les aéroports du pays à l’exception de l’Aéroport international Tunis-Carhage.

Commentant cet accord de l’Open Sky, le PDG de Tunisair, Elyes Mnakbi, a indiqué que cette procédure n’aidera pas la compagnie nationale qui, selon lui, ne peut actuellement pas concurrencer les compagnies Low Cost.

Commentaires: